prétorien


prétorien

prétorien, ienne [ pretɔrjɛ̃, jɛn ] adj. et n. m.
• 1213; lat. prætorianus
IAntiq. rom.
1Relatif au préteur. La dignité prétorienne. Mod. Droit prétorien, élaboré par le juge.
2Relatif au général, au commandant en chef. Cohorte prétorienne.
Garde prétorienne : garde personnelle d'un empereur romain. ⇒ prétoire. Les soldats prétoriens, ou subst. les prétoriens.
II(1791) Fig. Se dit des éléments militaires qui constituent la garde personnelle d'un chef d'État autoritaire ou qui interviennent par la force dans la vie de la nation. Garde prétorienne d'un dictateur. N. m. « Des occasions saisies par de riches familles pour y produire leurs héritières aux yeux des prétoriens de Napoléon » (Balzac).

prétorien nom masculin Soldat des cohortes prétoriennes. ● prétorien, prétorienne adjectif (latin praetorianus) Qui a rapport avec le préteur. Se disait des soldats commis à la garde du préteur et, plus tard, de l'empereur. (Les cohortes prétoriennes, qui jouaient le rôle d'une garde impériale, étaient casernées dans un camp permanent à Rome. Elles intervinrent souvent dans le choix des empereurs. Elles disparurent en 312.) ● prétorien, prétorienne (expressions) adjectif (latin praetorianus) Droit prétorien, partie du droit constituée par les édits prétoriens successifs, parallèlement au droit civil (jus civile). Province prétorienne, province gouvernée par un préteur.

prétorien, enne
adj. DR Droit prétorien, que le juge élabore lui-même en l'absence d'une loi.

⇒PRÉTORIEN, -IENNE, adj. et subst. masc.
I.Adjectif
A.ANTIQ. ROMAINE
1. [Corresp. à préteur]
a) [Corresp. à préteur A] Relatif au préteur. Dignité prétorienne. Le changement de la constitution politique, en amenant l'abolition de la juridiction prétorienne, devait entraîner celle d'un système de procédure qui n'en est pas moins digne de la plus curieuse attention (COURNOT, Fond. connaiss., 1851, p.436).
Droit prétorien. Droix fixé, parallèlement au droit civil, par les édits des prêteurs (appelés édits prétoriens). Le droit domestique lui-même se complique et se diversifie à mesure qu'au droit civil primitif vient peu à peu s'ajouter le droit prétorien (DURKHEIM, Divis. trav., 1893, p.115). V. annihiler ex. 1.
Famille prétorienne. Famille ayant compté parmi ses membres un ou plusieurs préteurs. (Dict. XIXe et XXes.).
b) [Corresp. à préteur B] Qui a un préteur à sa tête. Province prétorienne. Spartacus à la tête d'une troupe d'esclaves défit quatre armées prétoriennes (A. FRANCE, Vie fleur, 1922, p.310).
2. [Corresp. à prétoire A]
a) [Corresp. à prétoire A 2 a] Porte prétorienne. Porte principale d'un camp située en face de la tente du général. La tente du général en chef (...), l'entrée tournée vers la porte prétorienne (LAVEDAN 1964, s.v. camp).
b) [Corresp. à prétoire A 2 c] Cohorte, garde prétorienne. Garde personnelle de l'empereur. Le chef de la garde prétorienne avait le titre de préfet du prétoire (Ac.). Les cohortes prétoriennes renversant leurs faisceaux devant les cendres de Germanicus (CHATEAUBR., Mém., t.2, 1848, p.424). Corps d'élite formé en principe d'Italiens éprouvés, les cohortes prétoriennes prendront souvent une importance considérable dans la proclamation des empereurs (J. DAUTRY, O. MAISANI, Guide romain antique, 1952, p.146).
B.Péjoratif
1. [En parlant d'une armée, d'une formation milit.] Qui soutient un régime dictatorial, qui est partisan d'un régime militaire. Telle heure peut sonner (...) où nos glorieux régiments se transformeront, pour le profit d'un homme et la honte d'un peuple, en hordes dorées et en bandes prétoriennes (HUGO, Nap. le Pt, 1852, p.203). La substitution de la nation armée aux armées prétoriennes (JAURÈS, Paix menacée, 1914, p.450):
♦ L'essentiel est que le gouvernement donne l'impression qu'il n'est pas plus au mains des factions de gauche qu'il n'a à se rendre pieds et poings liés aux sommations de je ne sais quelle armée prétorienne...
PROUST, Guermantes 1, 1920, p.245.
2. Qui est propre aux partisans d'un régime dictatorial ou militaire, qui en est le fait. Mieux vaut que les prétendants se dévorent entre eux, plutôt que des révolutions prétoriennes s'accomplissent (SAND, Corresp., t.3, 1852, p.320). «L'esprit prétorien» représenté par Boulanger et le boulangisme (MAURRAS, Kiel et Tanger, 1914, p.85).
II.Subst. masc.
A.ANTIQ. ROMAINE. Soldat de la garde personnelle de l'empereur. Puis les prétoriens en large manipule Portant, devant César, les insignes d'Hercule (BOUILHET, Melaenis, 1857, p.109). Claude (...) accède à l'Empire grâce aux cadeaux (...) distribués aux prétoriens (J. DAUTRY, O. MAISANI, Guide romain antique, 1952, p.168). V. enchère B ex. de Constant.
B.Péj. Militaire qui soutient un régime dictatorial, qui est partisan d'un régime militaire. Voilà qu'on pille la Chine! (...) cela va donner de beaux appétits à notre armée: des prétoriens compliqués de razzias, il ne manquait plus que cela (GONCOURT, Journal, 1860, p.848). Les prétoriens ont permis à leur maître [Napoléon 1er] de renier l'oeuvre jacobine (ADAM, Enf. Aust., 1902, p.49).
REM. 1. Prétorianisme, subst. masc., rare. Régime dictatorial qui s'appuie sur l'armée. Napoléon III ayant été fait empereur, non par la fortune militaire, mais par l'hérédité, et la nation française repoussant le prétorianisme, il semble inévitable, pour cette double raison, que l'empire actuel redevienne une monarchie parlementaire (PROUDHON, Guerre et paix,1861, p.189). 2. Prétoriennement, adj., rare. À la manière des prétoriens. Un régiment (...), en ripaille, (...), bidons de vin sur les bancs du quai et charcuteries variées, festoyant publiquement et prétoriennement (GONCOURT, Journal, 1851, p.40).
Prononc. et Orth.:[], fém. [-]. Ac. 1694, 1718: pretorien, -ienne; dep. 1740: pré-. Étymol. et Hist.1. a) 1213 «qui appartient au préteur» (Faits des Romains, éd. L.-F. Flutre et K. Sneyders de Vogel, 410, 1); 1636 provinces prétoriennes (MONET, s.v. province); 1640 famille prétorienne (ABLANCOURTLes Annales de Tacite, livre II, p.192); b) 1640 cohorte prétorienne (ID., ibid., livre I, p.10); 1664 subst. «soldat de la garde prétorienne» (CORNEILLE, Othon, I, 2); 2. p.anal. a) 1768 subst. «satellite d'une autorité despotique» (D'ALEMBERT, Eloge d'Olivet, note 1 ds ROB., s.v. janissaire); 1830 (BALZAC, Paix mén., p.312); b) 1791 gardes prétoriennes à la dévotion d'un fourbe (Mme ROLAND, Lettres, t.2, p.442 ds BRUNOT t.9, p.739). Empr. au lat. praetorianus «de la garde prétorienne; soldat de la garde prétorienne»; 2 p.allus. au rôle joué par la garde prétorienne des empereurs romains. Fréq. abs. littér.:55. Bbg. DUB. Pol. 1962, p.383.

prétorien, ienne [pʀetɔʀjɛ̃, jɛn] adj. et n. m.
ÉTYM. 1213; lat. prætorianus, de prætor. → Préteur.
———
I Antiq. rom.
1 Relatif au préteur. || La dignité prétorienne. || Le droit prétorien, tiré des édits des préteurs.(1636). || Province prétorienne, administrée par un préteur.
2 Relatif au général, au commandant en chef. || Cohorte prétorienne, attachée à la garde du général en chef. || Porte prétorienne d'un camp, située en face de la tente du général.
3 Qui constituait la garde personnelle de l'empereur romain. || Garde prétorienne, commandée par le préfet du prétoire. || Cohortes prétoriennes. || Les soldats prétoriens.N. m. (1644). Les prétoriens. || Les prétoriens déposèrent et élevèrent au trône plusieurs empereurs romains.
———
II (XVIIIe, par métaphore : « les jésuites, ces prétoriens ou janissaires [cit. 2] du Saint-Siège », d'Alembert; 1791, Mme Roland [ci-dessous, cit. 1], par allusion au rôle joué par la garde prétorienne des empereurs romains).Péj. Se dit des éléments militaires qui constituent la garde personnelle d'un chef d'État autoritaire ou qui interviennent par la force dans la vie de la nation. || Garde prétorienne d'un dictateur.N. m. || Régime qui ne se maintient que par l'appui des prétoriens.
1 (…) le lieu des séances est environné de gardes nombreuses qui présentent aux hommes réfléchis l'aspect des gardes prétoriennes à la dévotion d'un fourbe.
Mme Roland, Lettres, 1791, t. II, p. 442, in Brunot, Hist. de la langue franç., t. IX, p. 739.
2 Ces grands bals étaient toujours des occasions saisies par de riches familles pour y produire leurs héritières aux yeux des prétoriens de Napoléon, dans le fol espoir d'échanger leurs magnifiques dots contre une faveur incertaine.
Balzac, la Paix du ménage, Pl., t. I, p. 994.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • prétorien — prétorien, ienne (pré to riin, riè n , ou préto ri in) adj. 1°   Qui appartient au préteur. Dignité prétorienne. •   Agrippine força le sénat à décerner les honneurs prétoriens à des affranchis, PASTORET Instit. Mém. inscr. et belles lett. t. VII …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • pretorien — Pretorien, [pretorien]ne. adj. Appartenant à la Charge de Preteur. Soldat pretorien. cohorte pretorienne. gardes pretoriennes. bandes pretoriennes. le prefet du Pretoire commandoit la Garde pretorienne. Parmi les Romains on appelloit Provinces… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • PRÉTORIEN — IENNE. adj. Qui est propre ou qui appartient au préteur. La dignité prétorienne.   Provinces prétoriennes, Les provinces où l on envoyait des gouverneurs avec le titre de Préteur. PRÉTORIEN, se dit aussi Des soldats, des troupes qui formaient la… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Prétorien — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Dans l armée romaine, un prétorien est un soldat de la garde prétorienne. Un domaine du droit est dit prétorien lorsqu il est constitué essentiellement… …   Wikipédia en Français

  • PRÉTORIEN, IENNE — adj. T. d’Antiquité romaine Qui est propre, qui appartient au préteur. La dignité prétorienne. Provinces prétoriennes, Les provinces où l’on envoyait des gouverneurs avec le titre de Préteur. PRÉTORIEN se dit aussi des Soldats, des troupes qui… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Camp Prétorien — Caserne de la Garde prétorienne Caserne de la Garde Prétorienne …   Wikipédia en Français

  • Camp prétorien — Caserne de la Garde prétorienne Caserne de la Garde Prétorienne …   Wikipédia en Français

  • Château Prétorien — Caserne de la Garde prétorienne Caserne de la Garde Prétorienne …   Wikipédia en Français

  • Droit prétorien — ● Droit prétorien partie du droit constituée par les édits prétoriens successifs, parallèlement au droit civil (jus civile) …   Encyclopédie Universelle

  • Droit prétorien —    règle juridique qui se dégage de la jurisprudence …   Lexique de Termes Juridiques